LIVRE D’OR

 

 

 

 

 

Les œuvres d’un grand auteur continuent à vivre après lui. Mais, qui a eu l’aventure de rencontrer Jean Rouch, maintient une relation différente avec ses films. Parce que il les regarde avec, dans ses yeux, les yeux souriants de Rouch : ce sourire juste esquissé, qui révélait le sens aigu de l’auto-ironie nécessaire à comprendre la vie. Et la nécessite intellectuelle et morale, d’être très sérieux, sans jamais se prendre trop au sérieux.

 

Sergio Toffetti

Janvier 2017

 

 

 

RETOUR AU LIVRE D’OR